Conseiller juridique : missions et qualités indispensables

En droit, chaque acteur a un rôle précis ainsi que son champ d’intervention. Mais il n’est pas évident de le remarquer, surtout lorsqu’on n’est pas quotidiennement impliqué dans des événements qui nécessitent le recours à un professionnel du droit. Cet article fait la lumière sur ce qui est la véritable mission d’un conseiller juridique.

Un partenaire compétent pour conseiller sur tous les problèmes d’ordre juridique

De nombreuses personnes ont tendance à confondre la mission d’un conseiller juridique avec celle d’un avocat du fait de leur champs d’intervention qui semblent être similaires. Si tel est votre cas, n’hésitez pas à lire le site que voici pour ne plus jamais faire une telle confusion.

L’appellation en dit tout ou presque. En réalité, un conseiller juridique a pour mission de conseiller ses clients sur les risques et les solutions envisageables par rapport aux problèmes rencontrés pas ces derniers. Son rôle est donc d’informer ses clients dans le but de régler les litiges sans porter atteinte aux intérêts de ceux-ci. Le conseiller juridique possède trois compétences : établissement des consultations, rédaction d’actes, représentation du client par mandat pour agir ou poser une signature en son nom.

Des qualités indispensables à l’exercice du métier de conseiller juridique

Tel un partenaire sérieux, un conseiller juridique doit posséder certaines connaissances pour accompagner son client dans ses affaires. Il est appelé à gérer des contentieux et à rester éveillé sur l’évolution des textes juridiques.

Puisque tous les clients n’ont pas le même problème, le conseiller juridique est appelé à posséder des connaissances de droit dans tous les domaines pouvant intéresser de potentiels clients. Il doit disposer d’un esprit d’écoute et de synthèse. Il est aussi convié à respecter une déontologie précise basée sur le devoir de discrétion, la loyauté et l’indépendance de ses acquis intellectuels.

Un conseiller juridique dispose d’un champ d’intervention restreint comparativement à celui d’un avocat. Ainsi, il ne peut qu’être un guide pour ses clients dans la réussite de leurs affaires.