Pierre Ménès : Entre accusions de harcèlement sexuel et de racisme

Né le 29 juin 1963 dans le 8ᵉ arrondissement de Paris, Pierre Ménès est un consultant sportif spécialiste du football. Depuis quelque temps ce dernier est au cœur de certaines polémiques. En effet, ce dernier est accusé de harcèlement sexuel et de racisme. Vous souhaitez en apprendre davantage sur ce sujet ? Nous vous donnons plus de détails dans la suite de cet article.

Pierre Ménès : Accusé de harcèlement sexuel

Présumé irréprochable par le passé, Pierre Ménès s’avère être une personne qui n’est si parfaite. En réalité, ce dernier se retrouve au cœur d’histoires assez dingues. Le documentaire de Marie Portolano diffusé le 21 mars révèle le sexisme du journaliste sportif. Rendez-vous sur ce site pour plus d’informations détaillées.

Ce reportage rapporte qu’en 2016, Pierre Ménès avait soulevé la jupe de Marie Portolano. Selon les révélations faites par la journaliste, il lui aurait également attrapé les fesses. Pierre Ménès a aussi embrassé de force Isabelle Moreau et Francesca Antoniotti. Ces passages du documentaire ont été coupés par Canal+. Cependant, ils ont été diffusés sur le site « Les jours » et sur C8. Pierre Ménès a été suspendu de son poste après la diffusion de ce documentaire.

Pierre Ménès : Accusé de racisme

En plus d’être accusé de harcèlement sexuel, Pierre Ménès attaqué pour racisme. En effet, l’une de ses victimes, Alice Balaïdi, a récemment pris la parole dans une émission de radio pour dénoncer son bourreau. L’actrice a affirmé que le chroniqueur ne l’a pas agressé. Cependant, il l’a insulté de « bougnoule », une insulte qu’elle ne digère pas. Ces propos du chroniqueur sportif font tellement froid dans le dos.

Philipe Vandel, l’animateur de l’émission dans laquelle l’actrice a fait cette révélation, est complètement sous le choc. Pour la petite histoire, Alice Balaïdi est intervenue dans l’émission pour des raisons différentes. Elle a juste profité de l’occasion pour révéler qu’elle avait été également victime de Pierre Ménès en ce qui concerne le racisme.